Modèle de pagne uniwax 2014

Précision: à la suite de la publication de cet article, le groupe Vlisco nous précise qu`il possède des participations Burma dans deux usines, au Ghana et en Côte d`Ivoire, qui produisent des tissus Wax, commercialisés sous les marques Uniwax (Côte d`Ivoire) et GTP (Ghana). Les tissus de la marque Vlisco, «le véritable Wax hollandais», sont eux tous produits dans l`usine d`Helmond, aux Pays Bas. Le groupe Vlisco revendique 1500 employés sur le continent africain. Imported par les marchands néerlandais au 19e siècle, l`imprimé sous cire d`origine javanaise a si bien conquis le continent qu`il en a même colonisé les esprits, devenant un symbole revendiqué de l`Afrique, et une part imposée de son identité. Mais sur le continent, don`t le développement économique est conditionné à une industrialisation, rares sont les unités de production de cire «Made in Africa». Vlisco, le véritable «père du Wax» produit ses 70 millions de yards de tissus (environ 64 millions de mètres) Every année aux Pays-Bas, et les écoule à 90% en Afrique, pour presque 300 millions d`euros de chiffre d`affaires en 2014. Une institution difficile à critiquer et don`t les propositions sont impossibles à refuser. présage toutes des tenues traditionnelles en pagne. Every tenue est typique d`une région ivoirienne, liée aux US et coutumes de cette dernière. L`imprimé sous cire, majoritairement produit aux Pays-Bas, domine le marché du textile du continent.

Au détriment des tissus traditionnels «fabriqué en Afrique». Le 15 août dernier, l`entreprise néerlandaise a AISI fetĕ ses 170 ans en confiant une collection anniversaire à quelques créateurs africains. Thème imposé: hommage à la femme africaine. Et les créateurs waxophiles tels que Lanre da Silva Ajayi et stylista n`ont pas été les seuls sollicités: les stylistes Loza Maleombho et Elie Kuamé, qui lui préfèrent d`ordinaire des tissus traditionnels africains, ont also été embauchés par vlisco. Dans cette optique, Moonlook entend donner de la visibilité aux créateurs africains et commercialiser. leurs créations en Europe. «Il y a des histoires bien plus belles à raconter. que celle du Wax hollandais», assure Nelly, preuve à l`appui. Avec la marque ghanéenne Christie Brown et ses créations afro-futuristes, Palm style et ses escarpins chics en raphia, Zashadu et ses sacs en Python, le label Tongoro, re Bahia, Tsemaye binitie… Une noria d`artistes dessinent une autre mode africaine. Libérée de la tutelle pesante du Wax. Un frémissement de révolte contre l`oppressante domination néerlandaise.

Une légère brise, qui n`annonce pas encore de tempête, only la possibilité d`un nouveau souffle pour la mode africaine cette dernière tenue est moins déshabillée que les autres.

Sprzedajemy produkty